ISRAEL
  

ISRAEL

Haifa, Israel le 24/08/2015

 

Ce dimanche 19 juillet, il est 09H45 lorsque nous arrivons à la frontière Israélienne. La voiture subit une première inspection avec glace sous le châssis, à l'immigration ils nous tamponnent nos passeports, aucun problème. Et là, on attend, quoi ?on ne sait pas.
Ils nous font avancer sous un porche et on nous demande de prendre un chariot et d'emmener nos bagages au contrôle. Nos bagages ? Lesquels ? Tous !!Toute la voiture ?oui, tout ce qu'il y a dans la voiture. Ils sont désolés mais c'est la procédure.
Une dizaine de personnes arrivent avec des chariots, des bacs. On se regarde avec JP, prêt à exploser de rire. C'est de la folie !
Pas de panique, restons calme. Un bac par boite, c'est ce que je propose à JP .Et voila, les bacs s'amoncèlent, les chariots arrivent en masse. On commence à avoir les nerfs à fleur de peau. Mais bon, gardons le sourire et restons calme.
Les personnes présentes nous demandent de stopper ;il y en a un qui monte dans la voiture pour regarder ce qu'il reste. Un supérieur arrive et exige de vider entièrement la voiture. Heureusement pour nous, il ne regarde pas dans les coffres extérieurs où se trouvent les pièces mécaniques. On vide le coffre sur le toit, et nous voilà partis au contrôle avec une dizaine de personnes pour nous aider. Pendant ce temps la voiture part dans un garage pour un contrôle plus approfondi.
Le tapis roulant est bondé de toutes nos affaires personnelles très poussiéreuses.
Ils inspectent nos bouteilles de gaz, nos couteaux, nos fourchettes, ouvrent les casseroles. Ils sont complètement barges.
Pendant ce temps, d'autres contrôlent nos papiers, notre assurance. Et là, ils demandent le contrôle technique de la voiture. On en a plus !cela fait 2 ans que la voiture est partie de France. Problème, il faut un contrôle technique en règle. Comment fait-on ? En discutant un peu, ils acceptent de faire une impasse sur ce document, mais surtout ne pas avoir d'accident car ce serait très grave pour nous. Nous aurions de gros problèmes.
Voilà tout est ok. Il nous reste plus qu'à tout remettre dans la voiture, pas une mince affaire. On prend notre temps pour tout ranger comme il faut. Au moins, cela m'a permis de faire le point sur le stock en nourriture. Direction le lac de Tiberia où mer de Galilée. Tout est nickel ici, de belles routes, de beaux centres commerciaux, un peu l'Europe quoi !
Nous faisons le tour du lac, dormons au bord de celui-ci sur ses plages.

Tout le monde piquent nique ici, posent leurs tentes sur les plages et cela devient vite le bordel .Tout le monde jettent les poubelles par terre, certains quittent les lieux en laissant leurs détritus sur les tables.

Nous sommes interloqués, mais au matin une équipe de nettoyage arrive et remet tout en état.
Nous allons sur Nazareth où nous révisons notre catéchisme (nous n'étions pas de bons élèves à l'époque).Nous visitons la basilique de l'Annonciation, et déambulons dans les petites ruelles de cette charmante ville.


Sur une montagne, nous trouvons un coin agréable pour dormir et vers les 4 heures du matin, nous sommes réveillés par 2 humers de l'armée équipés de lance roquettes.JP sort de la voiture pour voir si il y a un problème, mais non on peut dormir tranquillement. Au matin ils sont toujours là, nous offrent du café, on était bien gardés...


Nous allons sur Haiffa pour réserver notre bateau pour Chypre et en profitons pour visiter ce magnifique jardin « the Baha'i gardens ».Un jardin composé de 19 terrasses qui part du bas de la colline jusqu'au sommet du mont Carmel. Une merveille !


Nous allons sur les plages du nord, profitons de cette mer méditerranée chaude, dormons dans les collines à la fraiche en compagnie cette fois ci de sangliers et de chacals et des pompiers.

 
Nous faisons la connaissance de Roye, un Israélien voyageur qui nous invite dans sa famille, son kibboutz, le dimanche avant notre départ.


A Jérusalem, nous retrouvons Stina et Turi,nos voyageurs. Nous sommes heureux de nous retrouver. Nous restons 2 jours et 2 soirs ensemble.


Nous visitons la vieille ville de Jerusalem avec ces différents quartiers (Arméniens, juifs, chrétiens, musulmans)


Nous allons voir l'église du Saint Sépulcre, circulons sur la via Dolorosa, allons vers le mur occidental et son esplanade et déambulons dans les souks colorés, odorants. Un bel endroit, parfois étrange, émouvant.


Une dernière visite dans Jérusalem « le musée Yad Vashem : l'Institut Commémoratif des Martyrs et des Héros de la Shoah »pas très drôle comme visite mais importante.
Le soir JP et Turi essayent de trouver notre panne électrique, nous n'avons plus de phares.

Pour le moment nous n'en avons pas trop besoin, mais notre bateau de Chypre en Turquie que nous a réservé Eric, part de nuit. Mais voila, impossible de trouver la cause, nous quittons Stina et Turi et Jérusalem sans phares.
Nous sommes le dimanche 26 juillet, nous quittons Jérusalem et rejoignons le Kibboutz de Roye qui se trouve à Gera. Pour faire simple nous coupons tout droit en passant par les territoires Palestiniens, où la Cis Jordanie pour voir à quoi ressemble cette partie d'Israël .Nous avons l'impression de nous retrouver en Jordanie.


Mais voila, en voulant faire simple, nous nous sommes compliqués la vie. Car pour rentrer sur les territoires Palestiniens il n'y a aucun contrôle, par contre pour en sortir, où plutôt pour retourner sur Israël, ce n'est pas une mince affaire. Nous subissons un interrogatoire de plus de 15 minutes.
C'est vers les 17 heures que nous arrivons à Gera.

 

Roye nous attend, nous présente sa famille, nous fait visiter son Kibboutz et nous emmène nous baigner dans une rivière.

                                   
Nous récupérons un bel appartement rien que pour nous et passons une agréable soirée avec toute la famille, à parler d'Israël, de voyages, de la vie d'un kibboutz et de son fonctionnement.

Roye téléphone au garage du Kibboutz pour notre panne de phares. Au matin après un bon petit déjeuner au restaurant du Kibboutz, nous allons au garage.
Ils regardent, cherchent la panne et au bout d'une heure trouvent le problème .Ils nous réparent comme ils  peuvent, pour nous permettre de rentrer en France .Ils n'ont pas voulu que l'on paie, ils ont refusé nos étrennes. A voir, chez nous !!!!Merci Roye pour tout.
Demain nous prenons le bateau, nous reprenons la direction de Haifa, dormons dans la forêt du Mont Carmel avec encore les chacals.
Ce mardi 26 juillet nous prenons le bateau. Un Roro (un Rollier).Nous sommes peu de passagers. Nous récupérons la clé de notre cabine, qui est spacieuse, nous mangeons avec l'équipage, débarrassons nos couverts, un petit salon avec TV est à notre disposition. Encore une nouvelle expérience....


Nous avons payé pour la traversée Israël Chypre : 870 euros +326 euros de taxe et il nous reste à payer la taxe à Limassol pour Chypre que nous ne connaissons pas. La sortie du pays fut très facile, rien à voir avec l'entrée.
Nous n'avons passé que 10 jours en Israël et avons fait 1300 kms.

 

 

 

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Israel