MALAWI
  

MALAWI

Lilongwe, Malawi le 08/03/2015

 

Dimanche 08 février 2015, nous rentrons au Malawi par la frontière de Mwanza. Il est midi, il fait chaud, mais la chaleur est plus supportable ici qu'à Tete .Nous sommes harcelés par les personnes qui veulent nous changer de l'argent. Il y en a tout autour de la voiture.
Ici, c'est le Kwancha Malawien, 1 euro =475 KW, changé aujourd'hui à la frontière. Le change officiel est d'environ 520 KW. Pas de visa pour nous, juste une assurance de voiture de 20.000 KW.
Le diesel est à 705.50KW.
Juste après la douane, vers l'assureur, il y a un distributeur qui accepte la Mastercard et la Visa bien sûr
Le paysage est montagneux et la plupart des maisons sont construites de briques de terre rouge, briques qu'ils fabriquent eux même, les font cuire au feu de bois après avoir construit un four avec ses mêmes briques.

 La route qui nous emmène à Blantyre est belle, on n'a jamais vu autant de monde sur la route, à pieds ou en vélos. Le Malawi est en marche. Peut être, parce que nous sommes un dimanche ?
Nous passons notre première nuit à Blantyre au « Wenele lodge camping bar », qui se situe à côté du « Doogle lodge ». Nous sommes dans un beau jardin à 1070m d'altitude. Hum ! Nous allons avoir frais ce soir. Et oui, nous avons dormi comme des bébés...
Blantyre est une grande ville, agréable, propre, avec de beaux jardins et c'est ici que nous faisons nos courses rituelles (carte Sim, clé 3G, etc....) dans un grand Shoprite et Game avec galerie marchande. Et, malheureusement, nous retrouvons ce pain de mie !
Les enfants vont à l'école, ici, plus qu'au Mozambique et les mosquées sont plus nombreuses. Les témoins de Jéhovah sont présents également. Et toujours autant de monde sur les bords de routes à pieds ou en vélos.


Tout autour de nous les terres sont cultivées de maïs, dominées par les bananiers. Nous nous dirigeons sur l'est vers »Mulanje Mountain ». Au flanc de ces montagnes, des étendues de culture de thé coiffent ces terres rouges.

C'est au CCAP de Likhubula que nous nous arrêtons, après 10 kms de pistes en mauvais états dues à la pluie.

Les guides nous courent après, afin de bénéficier de leur service pour crapahuter dans la montagne. Nous choisissons Eric. C'est difficile d'en choisir un, sans offenser les autres.
Donc, demain matin, nous allons commencer par la visite de la cascade. Nous voici à la cascade, une petite heure de grimpette sur un beau sentier forestier, au milieu des pins et des cèdres. En route, nous faisons une vilaine rencontre, un petit serpent jaune vif, très agressif. Bien sur, nous sommes partis comme des touristes, sans notre aspi venin. Mais pas de souci, personne n'a été piqué.


Ce site est sympa, la cascade et ses baignoires naturelles sont gorgées d'eau.
L'après midi, nous la passons cool, à barboter et nager dans ces baignoires en compagnie de jeunes bambins, heureux de nous voir avec eux et nous également.


Après cette halte de fraîcheur, nous filons sur Zomba, par la piste qui contourne cette montagne »Mulanje », en passant par Phalombe, Jali. Nous traversons des villages, rencontrons beaucoup de monde sur cette petite route et découvrons les taxis vélos. Ils ont un porte bagage capitonné et 2 poignets fixés sur la selle pour se tenir. Certains sont immatriculés.
Ces vélos qui servent de transport pour les personnes, pour les matériaux de construction, pour les marchandises. On se demande, comment certains arrivent à tenir en équilibre, tellement que le chargement est important.


Nous arrivons à Zomba Plateau (1500 m d'alt) avec un panorama sur la vallée et le « lake Chilwa ». Nous nous installons au campsite « Kuchawe Trout Farm ». Encore une halte fr aicheur, bien agréable. Nous apprécions ces haltes de montagnes, surtout après avoir souffert de la chaleur à Tete au Mozambique.


Avec un guide, nous partons faire une randonnée dans la forêt, allons jusqu'à Queen's view et à Emperor's view et passons par la cascade. Une belle ballade forestière avec de belles grimpettes

.

 

Ca glisse, il y a de la boue, ça grimpe fort, je râle jusqu'au moment où arrive en face de moi, un homme avec un chargement de bois sur la tête, plus de 50kgs et d'une longueur de 3 m environ. Il nous sourit, il ne râle pas, lui. Il n'a pas des chaussures de marche, ni de gourde avec de l'eau fraîche, la sueur lui coule le long du visage, lui tombe dans les yeux. Quel courage, quelle force, quel équilibre ! Mais il n'a pas le choix. Ce bois, il va le vendre en ville.
Alors, arrête de râler Joëlle !

                              
Notre guide n'a pas de chaussures, il crapahute pieds nus dans la montagne, donc en rentrant au campement, après une bonne douche au seau, nous l'emmenons en ville et lui achetons des chaussures.
Sur la route, nous croisons des vélos chargés de bois, à se demander comment ils font pour en mettre autant. Les hommes poussent leur vélo ou le retient lorsqu'ils sont dans la descente, ils n'ont pas de frein. Les chargements sont d'environ 120kgs, et l'équilibre dans tout ça ? Pas de problème, ils gèrent, incroyable ! Lorsqu'ils s'arrêtent, ils mettent une cale de bois devant la roue arrière du vélo et un morceau de bois sur le côté pour le tenir debout.


JP achète plein de fruits ici, surtout les mures, les framboises, les fruits de la passion, les mangues et moi, par derrière, je les donne aux enfants. Je ne peux pas résister, lorsqu'un enfant vient me voir et me dit : J'ai faim !
Après 2 belles haltes en montagne, nous nous dirigeons sur le nord, vers le lac Malawi. Nous nous faisons beaucoup contrôler par la police, mais comme nous sommes en règle !
Nous longeons le lac Malombe,

après être passés par Ulongwe et à Monkey Bay, trouvons un backpaker « Mufassa », au bord du lac. L'air est frais, nous sommes au bord du lac Malawi, face à nous le Mozambique. Le coin est sympa, cool, une belle ambiance Malawienne, de la bonne musique, très coquet, très propre.
Ce lac naturel est le 3 ème plus grand d'Afrique, il est long de plus de 580 kms, ya quoi faire !
Le coin est beau, avec ces gros rochers qui ornent ce lac Malawi et qui donne à cette plage un air paradisiaque.


Le lendemain, nous reprenons route et piste, pour seulement une vingtaine de kms, afin de rejoindre le Cap Maclear au « Fat Monkey backpaker ». Endroit super pour camper à l'abri du soleil, sous de gros manguiers.


Tout le long de la plage, le village de Chembe s'active : Toilette, lavage du linge et des ustensiles de cuisine, pêche à l'aide de pirogue creusées dans des troncs d'arbre, les femmes font sécher le poisson sur des claies et les enfants arrivent en masse, à qui te tiendra la main, le plus vite. Une vie paisible où touristes et villageois vivent en harmonie.


En face de nous, l'île de Thumbi, que nous allons rejoindre en kayak, lorsque le vent sera moins fort, demain ? Le lac est si vaste et long que l'on se croirait en bord de mer. Les artisans veulent nous vendre quelques souvenirs, mais nous n'avons pas de place dans la voiture pour les transporter (belle excuse).
Ce lundi 16 février, nous allons dans le parc national du Lake Malawi. Nous laissons nos affaires au camping et après quelques kms, nous arrivons sur une plage avec de magnifiques rochers où poussent des arbres dessus. Et là, nous nous trouvons au dessus d'un géant

aquarium. Masque, tuba, palmes, et nous voici à l'intérieur de celui-ci. Pleins de petits poissons de toutes les couleurs arrivent, curieux, te frôlent le corps et après avoir fait connaissance avec toi, viennent te chatouiller le dos, les jambes.


Nous passons la soirée avec 3 jeunes (un canadien, un parisien, un sud africain) à jouer aux cartes. Dans la nuit, j'entends JP se lever comme un fou et crier. Un singe est rentré dans la voiture par les fenêtres ? Non, c'est un black, il a ouvert les portes arrières de la voiture, s'est faufilé en dessous de notre lit et à commencer à nous piquer des affaires, dont l'appareil de photos. Vu que JP l'a surpris, il a tout laissé dehors ce qu'il a volé, sauf l'appareil de photos. Encore un ! Bien sur, les gardiens ne sont pas là, JP va rouspéter, ils sont confus et appellent la police. A 1 heure du matin, la police est là, le propriétaire du camping, les gardiens etc.... Nous sommes dans un film, une vraie scène de crime...
Ca c'est le problème, lorsque l'on reste trop longtemps au même endroit, on se fait repérer. Ils nous observent et attendent le bon moment pour passer à l'acte.
Nous reprenons la route, direction Senga Bay. On s'arrête à Cool Running, bel endroit de bivouac où tout un contingent militaire anglais a pris les lieux. Nous sommes bien entourés ! Nous rencontrons un jeune couple Espagnol qui arrive du nord « l'Egypte » pour se rendre à Cap Town en Afrique du Sud. Super, nous passons la soirée avec les cartes, prenons notes des bons conseils, des points GPS sont échangés et des adresses.


Ce mercredi 18 février 2015, nous allons à Lilongwe, la capitale du Malawi, avec nos 2 espagnols. Nous faisons remplir notre bouteille de gaz à Afrox : S 13.53 ,783- E 33.47, 632 et allons dans un centre commercial pour acheter un nouvel appareil de photos. Pas si facile que ça et en plus ils n'acceptent pas les cartes de crédit, il faut payer cash. Les distributeurs délivrent un petit montant à chaque fois de 40.000 KM , donc nous passons de distributeur en distributeur pour obtenir la somme.
Cette capitale est incroyable, on se croirait en Amérique, un contraste énorme avec le reste du pays.
C'est au camping « Mabuya camp »à Lilongwe que nous passons une bonne soirée. Christina, nous cuisine de bonne carbonara et nous retrouvons, Rémi, notre Canadien. Belle soirée !


De nouveau, nous reprenons la direction du lac par la route M1 et bifurquons sur la droite à Mponela pour aller à Ntohisi et prenons la piste qui nous mène au parc Nkotakhota, pour rejoindre ensuite le lac et retrouver la M5 qui longe celui-ci.
La piste est superbe et surtout, nous traversons de magnifiques plantations de tabac, trouvons de très beaux villages où des abris servent à faire sécher les feuilles de tabac. Une belle ballade, très agréable.


C'est au bord du lac, au campsite de « Ngala beach lodge »à Nthunga que nous nous posons. Bel endroit, belle piscine, belle plage, belle pelouse, un régal pour les campeurs comme nous.


Notre remontée se continue jusqu'à Nkhata Bay, en traversant de belles plantations d'hévéas, où les jeunes nous proposent des ballons artisanaux fait avec le latex récolté des arbres. Superbement bien fait, ils sont beaux, on veut en acheter un, mais voila, l'odeur est insupportable. Ce sera donc, juste une photo en souvenir.


Nous dormons à BIG Blue, un backpaker au bord de l'eau, mais bon, un peu vétuste. Pour 6 euros de moins que le Ngala beach lodge, on aurait du rester une journée de plus la bas. Rien à voir !


C'est à Mzuzu, que nous faisons nos dernières courses au Malawi. Sur le parking du Shoprite, nous trouvons un camping car, avec une famille Française (3 enfants). Nous discutons de voyage évidemment. Ils arrivent d'Asie. Peut être que nous les reverrons en Tanzanie !


Avant Chiwata, nous prenons la petite piste à gauche et à 16 kms, nous bifurquons sur la droite, direction Levingstonia. Nous sommes en pleine montagnes, peu de village, les personnes que nous rencontrons sur la piste nous semblent un peu shutées ou alcoolisées et peu jovials.


Nous nous dirigeons au Mushroom Farm eco lodge campsite à 5 kms de Levingstonia.
En arrivant sur les lieus, juste un parking, quelques emplacements « overland » en restanque, au bord de la montagne. Nous partons à pieds, et descendons le chemin à travers la forêt. Et là, au fur et à mesure de notre descente, nous revenons des enfants, nous sommes entrés dans le monde de Robinson Crusoe.


Les cabanes sont accrochées au bord de la falaise, des hamacs sont suspendus, presque dans le vide. Les toilettes, les douches sont dans les arbres, le bar, la cuisine sont cachés par la forêt. Le site est merveilleux, l'accueil convivial. Il est tenu par 2 jeunes filles.


Un vrai coup de cœur pour nous, un incontournable pour ceux qui visitent le Malawi.
Nous visitons la petite ville de Levingstonia, appelée ainsi en mémoire du Dr Levingstone. Sa belle église faite de briques rouges, le musée, l'immense université, une petite ville très agréable, tranquille.


Nous allons au Manchewe falls et au Ancestor's caves avant de redescendre de cette montagne, pour rejoindre le lac.


La descente est raide, la piste est étroite et chaotique avec de nombreux virages serrés. La vue est grandiose.
Nous cherchons un campsite pour se poser, une dernière fois vers le lac. C'est à Chilumba au Thunduzi beach campsite, en bord de plage, que nous restons. Ce campsite est tenu par une famille Malawienne « Alfred et Elisabeth et leurs enfants ». Un endroit agréable, bien tenu, beaucoup de goût, propre, très sympathique. Ils méritent d'être connus, car ils font beaucoup d'efforts, pour que le lieu soit un havre de paix. Une belle étape, pour ceux qui se dirigent en Tanzanie ou qui arrivent de Tanzanie. Ce campsite, se trouve en plein village, au bord d'une belle plage et à un prix correcte, avec de bons repas à disposition, sur commande. Une belle étape pour nous, notre 2ème coup de cœur.


Voilà, nous nous dirigeons vers Songwe, la frontière. Nous sommes le 23 février. Nous trouvons de plus en plus de rizières et de beaux et forts zébus qui broutent le long de la route. Et toujours autant de vélos. Nous dépensons nos derniers Kwanchas en fruits, tomates, boissons.
Ha ! Le Malawi, pas plus grand que le Portugal, avec son lac gigantesque, ses belles montagnes, ses beaux villages de briques rouges et les enfants... Ces enfants qui ont été le Must pour nous au cours de ce long voyage. Nous avons fait environ 2000 kms dans ce pays. Nous avons aimé le Malawi autant que les autres pays traversés. Il faut dire que nous nous trouvons bien partout où nous passons. ....

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Malawi