TURQUIE 1ère partie
  

TURQUIE 1ère partie

Alt?nda?, Turquie le 07/09/2015

 

Bien arrivés en Turquie le 04 08 15 au matin au port de Tasucu.La traversée fut tranquille. Pour la douane, l'immigration, aucun problème. On a payé 40TL (taxe portuaire pour la voiture).
Un euro est égal à environ 3 TL. Le gazole est à 3,80 TL.
Nous retrouvons la conduite à droite. Maintenant direction le Nord, les montagnes du Taurus pour prendre le frais car nous avons eu très chaud à Chypre.
Les routes sont belles, plus nous montons plus nous retrouvons la fraîcheur. Nous passons par Mut, Karaman. Nous bivouaquons en sauvage sous les pins à 1600 mètres d'altitude.


Nous retrouvons les signes de mains à chaque fois que l'on rencontre du monde et on nous klaxonne pour nous saluer.
Nous continuons toujours notre remontée sur Nigde, pointe sud de la Cappadoce .Nous sommes entourés de montagne.
Au pique nique du midi, nous nous apercevons que 3 goujons de l'arbre de roue arrière droit sont cassés. Ils nous en reste trois, cela devrait aller pour continuer notre chemin. Mais voilà à quelques kilomètres, les trois autres cassent. Nous nous dirigeons vers un garage dans un petit village, en roulant uniquement avec le pont avant et l'arbre de roue dans la voiture.
A cyftlik nous trouvons un petit garage. Personne ne parle anglais, mais le mécano comprend vite notre problème. A coté se trouve un bar avec plein de Turcs attablés sur la terrasse. On nous offre du thé, et le mécano soude une tige sur chaque goujon cassé et les retire tous un à un.


Après plusieurs thés, des goujons neufs, une réparation à 20 euros, nous repartons à travers cette belle vallée où de beaux villages, vivent encore au rythme d'une activité agricole traditionnelle hors du temps.


Nous allons voir l'église rouge du 6 ème siècle et le village rupestre de Güzelyurt.


C'est en arrivant sur la vallée d'Ihlara que nous sommes stoppés par un mariage. La mariée habillée de bleu danse sur la route avec sa famille et les amis.


Nous arrivons dans une gorge de végétation abondante où émergent ça et là des églises peintes creusées dans la falaise.

Au fond entre deux rives couvertes de peupliers coule le Melendiz.


C'est à Belisirma que nous nous posons au fond des gorges, dans un petit camping sympa. Le décor est grandiose. Nous grimpons sur la falaise pour voir 2 églises seulement, dont l'église au serpent : Nous y voyons 3 femmes nues qui sont victimes de morsures de serpents. La première au sein, pour ne pas avoir allaité son enfant, la 2 ème à la bouche pour la punir d'avoir menti et la 3 ème aux oreilles pour ne pas avoir obéi. Il existait une 4 ème femme mordue par 8 serpents à la fois !qu'a-t-elle fait ? Elle n'a pas du être sage celle la.


A Deinkuyu nous visitons une ville souterraine, elle comporte 8 étages, elle pouvait abriter 10000 personnes, 52 cheminées d'aérations permettaient de desservir cette cité creusée dans le sol à plus de 85 mètres. Impressionnant .Chaque étage est relié par un tunnel étroit, très étroit et très bas. On ne se croise pas et comme il y a beaucoup de touristes ça devient oppressant pour moi.

Après cette visite, nous nous rendons dans les 2 vallées du sud de la Cappadoce.

Nous voilà arrivés au centre de la Cappadoce .Un bijou, époustouflant. Elle s'offre à nous, amateurs de paysages sensationnels et elle s'offre aux autres, passionnés d'histoire, aux mystiques.


Dans le fond de la vallée on rencontre des cônes, des colonnes, des tours, des aiguilles qui peuvent atteindre 30 mètres .Ces cônes que l'on appelle « cheminées de fées ».
Parfois elles sont isolées, accrochées aux flancs d'une colline, où serrées les unes contre les autres.


Certaines sont surmontées d'un bloc de roche dur.
Des hommes ont réalisés ici des œuvres de première importance (citées souterraines, habitations troglodytiques, »églises et monastères).

 


C'est à Goreme que nous nous posons pour 2 jours, dans un camping qui surplombe la ville et ces cheminées de fées.


A proximité se trouve ce beau village d'uçhisar avec son piton de tuf dont les parois sont comme criblées par plusieurs centaines de cavités.


Ce rocher, se présente comme un immense château, tout droit sorti de l'imagination d'un architecte surréaliste. Sur plus d'une vingtaine d'étages, se succèdent chapelles, habitations, monastères, le tout relié par un véritable souterrain .Comme c'est beau !


Vers les 5 heures du matin nous entendons comme un gros souffle au dessus de nous. On ouvre les yeux et par notre fenêtre au dessus du lit, on aperçoit une montgolfière.


On se lève, nous allons sur la terrasse du camping et là quel spectacle !des centaines de ballons de toutes les couleurs suivent le vent, descendent dans les petites vallées inaccessibles, remplies de cheminées de fées. C'est féerique.


Demain matin c'est nous qui serons là haut .Oui, nous nous offrons une balade en montgolfière. La Cappadoce est le site idéal pour cette nouvelle aventure pour nous.
Dans la journée nous déambulons encore autour de ces cheminées de fées, par de belles pistes, sauf une où il a fallu reculer dans des conditions périlleuses car le sol se dérobait sous les roues. On a eu chaud !

Nous finissons notre journée par un bon bain dans la piscine du camping.
Ce matin du 09 08 15, levé à 03H45 pour nous rendre au bureau d'Anatolian balloons.On nous emmène sur le lieu où les montgolfières décollent et on nous offre un petit déjeuner. Nous voilà monté dans une nacelle avec 18 autres touristes.


Cela y est nous nous envolons vers le ciel entourés par de nombreux autres ballons .Quelle magie !splendide. Allez, j'arrête de parler et vous laisse rêver...


Cela a été un des plus beaux vols de notre voyage, j'ai été émerveillée, impréssionée.Un vol d'une grande beauté.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Turquie